EASY BEER : LE SOFT POWER !

La révolution « craft » est en marche avec son lot quotidien d’images bien cadrées, de hashtags bien ciblés et de débats passionnés qui viennent nous signifier avec force que la bière ne sera plus jamais comme avant. Pourtant certains engagements sont silencieux et naissent tranquillement dans la lumière bleutée des écrans de PC.

À bientôt 34 ans, Brice est ingénieur en développement à Bordeaux. De la bière il ne connaît au départ presque rien. Son credo à lui c’est le bio, le fait maison, l’artisanal, l’anti-industriel. Et cette philosophie l’amène à se remettre en question, à essayer de trouver la bonne idée : celle qui lui permettrait de mettre ses compétences au service de ses convictions… et, pourquoi pas, d’en vivre.

Extension du domaine de la lutte

Nous sommes fin 2016, Brice fait donc régulièrement de la veille sur les sujets qui l’animent et ne passe évidemment pas à côté du boum de la bière artisanale. Se faisant il tombe sur l’histoire de Fermented Labs une startup américaine qui a développé Brewd un logiciel 100% dédié à la gestion des brasseries artisanales. Après quelques recherches vite menées il se rend alors compte qu’il n’existe pas grand-chose en France de similaire. L’idée est donc toute trouvée : son combat à lui se fera en « point fr ».

S’appuyant sur le Projet Amertume (le colossal travail de recensement d’Emmanuel Gillard), Brice décide alors, en janvier 2017, d’adresser un mail à une cinquantaine de brasseries autour de lui afin d’auditer leurs besoins et construire le squelette de son logiciel.

Collab’ / Co-Lab’

Parmi ceux qui répondent spontanément à l’appel, La Débauche (Angoulême) et Les Brassés (Nantes) prennent vite part au projet et aident Brice à comprendre le métier, ses exigences et ses contraintes.
Très vite se dégagent les principaux chantiers : les stocks (matières premières et produits finis), la production (recettes, process, suivi, rotations…), la gestion des commandes, des ventes et de l’encaissement, l’édition des DRM pour les Douanes (Déclarations Récapitulatives Mensuelles), la gestion des parcs (fûts, tireuses…), la data base (clients, fournisseurs…), le pilotage (tableaux de bord et rapport).

En mai 2017, la version béta est donc lancée et l’idée de Brice c’est de la faire vivre au fil de l’eau et des remontées de ses clients, afin de l’éprouver et de l’améliorer en temps réel. Avec un délai de réponse moyen d’une heure, le pari est réussi et ce sont environ 80 brasseries qui font déjà confiance à Easy Beer, la plateforme de gestion façonnée pour les brasseries artisanales, avec de très bons retours.

Le geek corner

Pensé par des brasseurs pour des brasseurs le logiciel est ainsi très intuitif. Le paramétrage est complet (voire poussé) et permet de tout centraliser sur un seul outil que Brice rend également compatible avec les systèmes d’encaissement. A la corbeille les fichiers Excel et les bases Access !
Le protocole « https » assure la sécurité des données qui sont stockées sur cloud (hébergement OVH) et donc accessibles de partout en portabilité. Le logiciel est par ailleurs multi-accès ce qui permet de créer autant de droits que souhaités : un profil administrateur, un profil pour la production, un profil pour le commerce, un autre pour le comptable… chacun ayant accès aux données relatives à son champ de compétences et à ses responsabilités dans la brasserie.

Tous les documents sont éditables à partir de la plateforme : devis, factures, commandes… avec un niveau de personnalisation qui permet entre autres d’associer sa charte graphique à chaque document (en filigrane) et d’intégrer ses conditions générales, qu’elles soient uniformisées ou adaptées à chaque client. Il en va de même pour les grilles tarifaires qui peuvent être individualisées. Bref c’est une machine de guerre !

Editeur militant

N’oubliant pas son prérequis initial et sachant que le tissu artisanal brassicole français est aujourd’hui majoritairement constitué de petites structures, le jeune homme a également décidé que son soft serait accessible à tous en proposant un prix très compétitif.

Pas de licence et ni de dépenses à prévoir pour les mises à jour. Les abonnements sont de 25€/mois pour la version standard et 35€/mois pour la version premium, une option qui offre la possibilité aux clients d’avoir leur compte et de passer leurs commandes en ligne en plus d’un accès au téléchargement de documents (bons de livraison, factures, devis…). Cerise sur le gâteau : pas d’engagement et un mois d’essai gratuit (juste le temps qu’il faut pour bien paramétrer et commencer à s’amuser avec les fonctionnalités).

« The big picture »

« What else ? » diriez-vous. Et bien faire que ce projet occupe tout son temps et le fasse vivre. Aujourd’hui Brice y consacre tous ses loisirs et ne peut faire autrement que de compter sur le bouche à oreille pour gagner des abonnés. Demain il aimerait pouvoir organiser des sessions de formation, se déplacer chez ses clients pour faciliter la prise en main du logiciel, participer à des salons, plancher sur de nouvelles fonctionnalités, de nouvelles options…

Il nous avoue : « je ne cherche pas à être la World Company, ce n’est pas l’état d’esprit dans lequel j’ai conçu le projet. Je veux mettre ma pierre à l’édifice du mouvement craft, mais j’aimerais aussi légitimement pouvoir vivre de ma passion. Je n’ai aujourd’hui que le temps d’améliorer l’outil mais pas de le promouvoir. Je bénéficie d’un petit succès d’estime que je pense devoir grandement aux brasseurs qui m’ont aidé à construire le projet (et qui m’aident encore) et aussi à la brasserie La Berlue qui m’a permis de gagner des clients en publiant un post sur le groupe Brewlaloose. J’imagine pouvoir atteindre mon objectif d’ici un an ». On lui souhaite tout le succès qu’il mérite !

Easy Beer : Web / Facebook / Instagram

Black Bird In Beer