Brewski – Candy Queen

J’avais goûté et adoré la Candy Queen Brewski en juin dernier, mais pas pris suffisamment de notes pendant ma dégustation. Alors pour vous, par intégrité rédactionnelle, par dévotion envers le public de The Beer Game, j’ai été obligée d’en recommander afin de vous écrire un petit article. Ne me remerciez pas.

Brewski, c’est une brasserie suédoise qui monte très fort en puissance depuis quelques années. Vous avez sans doute déjà vu leur Feber, ces IPA aux fruits avec leurs dessins enfantins. Ces derniers mois, ils ne s’arrêtent plus, et sortent presque chaque mois une nouvelle bière. Ils sont spécialisés en IPA et DIPA, en apports de fruits frais et en saveurs juteuses explosives.

Ce qui me plait, déjà, c’est leur éthique : ils sont conscients de faire des bières qui ne sont pas pour tout le monde : ils travaillent le houblon et les céréales comme cela doit être fait, selon eux, et pas pour plaire au plus grand nombre. Ça, c’est l’esprit craft !

Quelques mot de leur brewmaster, Marcus, qui résument bien l’esprit Brewski :

I am just a passionate brewer that is currently living my dream.

It’s not a walk in the park to run a brewery, it takes a lot of your time.

You have to become one with your work to make this happen.
You have to become a Brewski. In heart, mind and soul.

Brewski is not a normal brewery.

We want to explore and set new limits for what can be and not be done.

Just because nobody did this kind of beer before. Doesn’t mean it cant be done.

 

Cette petite bouteille a également un autre argument pour me plaire d’office. Voilà ce qui est indiqué sur l’étiquette:

They say behind every great man is a great woman. Brewski firmly believes that women shouldn’t have to be behind anyone to achieve anything, as greatness is a result of passion(fruit), not chromosomes or genitalia. Feel free to drink like a girl, brew like a girl or rule a queendom like a girl, because in the end we are all equal.

OK, donc brasserie innovante et craft et bière féministe ? Now we’re talking.

  

Je décapsule cette petit bouteille ronde à l’étiquette enfantine (et chelou, il faut avouer…) et immédiatement, des parfums de fruit de la passion assaillent mes narines ravies. Si vous me connaissez, vous savez que le fruit de la passion, c’est ma came : mon fruit préféré et un de ceux que je préfère retrouver dans une bière.

On part donc sur un Berliner Weisse, une bière de blé acide donc, à 4.7%. J’admire sa robe abricotée puis me shoote aux parfums fruités de cette bière, elle a un nez de malade, j’ai l’impression d’être dans un verger tropical où le soleil tape sur les fruits mûrs et exalte leurs parfums.

Goûtons voir…

Première réaction : damn, je crois que je l’ai trouvée, LA bière parfaite au fruit de la passion, un de mes graals personnels ! Totalement dans le même registre de la Castaway des irlandais de Yellow Belly dont je vous ai déjà parlé ici. C’est un petit nectar tropical acidulé, fruité et juteux.

On retrouve le vrai goût du fruit mûr, dans toute sa sensualité, celui qu’on dévore à pleine bouche avec le jus qui dégouline du menton…

Flaveurs de mangue encore un peu verte, d’ananas, d’abricot, de pamplemousse rose et de citron également, mais c’est la passion qui domine, du début à la fin, jusqu’à cette note finale astringente, aigrelette lactique, sèche et douce à la fois. Conseil : versez bien le dépôt avec en la versant, il amène un vrai plus, une profondeur dans les arômes, une petite amertume gorgée du sucre des fruits.

Ce que c’est bon, mes aïeux ! J’en boirais des litres ! Une bonne coudée au dessus de toutes des Feber Brewski, à mon sens.

Une petite merveille acidulée et florale, riches en arômes, faite pour moi. Notée un peu durement sur ratebeer et Untappd, mais il faut vraiment aimer la passion et les sour fruit ales.

Intense et impériale !

Ma note : 4.5++/5

 

Anne

@kukuthenut