La Débauche x Browar Kingpin – Mango Rising

Cette collab des talentueux brasseurs de La Débauche avec la brasserie polonaise Kingpin, elle me fait de l’œil depuis que j’ai vu passer cette photo sur le Facebook de La Débauche, montrant le brassin en cours de préparation en mai 2017, avec l’ajout de la purée de mangues :

 

Est-ce que cette couleur démente, ce breuvage qu’on devine épais comme une crème glacée crémeuse en train de fondre, n’est pas un appel à la gourmandise ?

Le second élément qui m’a interpelée immédiatement, c’est le tabasco, cette sauce américaine aux piments dans sa petite bouteille si reconnaissable. Parce que les bières pimentées, on connaît on adore : Bomb! Prairie, Mexican Cake Westbrook, Mexicake Tempest, Liquid Confidence To Øl , Chipotle Porter Mikkeller etc. mais elles ont toutes quelque chose en commun : ce sont des bières noires, porters ou, plus généralement, imperial stout. Là, avec cette Mango Rising, on est sur une bière claire au piment et même, attention, une sour ale. Ça, c’est fou !

 

 

 

Et donc je n’ai pas pu résister : une Collab de ma brasserie française préférée avec les polonais rock ‘n’ roll de Kingpin, et une sour ale brassée avec de la purée de mangue et du Tabasco, c’est carrément du racolage.

Voilà ce qu’en disent les brasseurs de La Débauche :

Venus de Pologne, les brasseurs de chez Kingpin ont eu l’audace de partager avec nous une envie de bière surprenante : un sour Tabasco & Mangue !

Pas moins de 5 litres de Tabasco ont servi à préparer ces 1800 litres de bière, ainsi que de nombreux kilos de purée de mangue… Idéale par temps chaud, désaltérante, gourmande, houblonnée et un brin piquante, cette bière aura été un terrain de jeu original pour les brasseurs qui n’auront pas manqué de trinquer à sa réussite !

 

Voici quelques instantanés de sa création, chez la Débauche, à Augoulème :

Notons également la superbe illustration de l’étiquette, comme souvent avec ces deux brasseries, qui nous vient de Patryk Hardzi, l’un des meilleurs illustrateurs polonais actuels. Il a déjà dessiné plusieurs labels pour Kingpin, tous d’une grande beauté, dont la Most Wanted, la Hello Stranger, la Intergalactic, la Fake Lancelot et la Gose du Beery, la Mother Venus. Voici son site : http://hardziej.com

 

Place à la dégustation !

 

Déjà, dans le verre, elle me plait : une robe d’un beau jaune orangé, doré, lumineux, qui semblerait translucide mais ne l’est pas : jolie opacité brumeuse.

La couleur m’évoque le jus de mangue, et la mousse bien blanche  forme un beau contraste.

Au nez, c’est d’un fruité incomparable, mais on devine déjà quelque chose de spicy derrière toute cette rondeur.

Ma seule crainte était qu’elle soit un peu timide, mais en la dégustant je me réjouis : que nenni !

Ça commence acidulé comme une Dugges Mango mango mango (dont je vous ai déjà parlé ici), bien rond. On a tout de suite cette explosion fruitée, avec le côté juteux de la mangue, et une acidité un peu lactique et tropicale qui fait penser au fruit de la passion, absolument divine. Ce bonbon à la fois acide, juteux, fruité, subtilement amer, il pourrait s’arrêter là mais non… là, à la toute fin, le piment monte, prend le palais, réchauffe délicieusement la gorge.

Le dosage du Tabasco est parfait, bien présent mais sans écraser le fruit. Un beau trio acidulé/fruité/pimenté, très original, avec la douceur de la mangue qui vient calmer l’acidité et la chaleur du piment qui enrobe le tout. L’amertume est subtile mais présente, avec un côté pamplemousse jaune. Le Tabasco ajoute de la chaleur mais également des arômes.

Il y avait là une belle promesse et elle est tenue. Le seul regret, c’est le manque d’informations sur l’étiquette, comme toujours avec La Débauche : pas de détails sur les houblons et malts utilisés, et même pas non plus sur l’illustration de l’étiquette que j’adore, juste cet énigmatique « Don’t mess with Abasaure »…  J’ai cherché en vain la signification, si quelqu’un peut m’éclairer je ne dis pas non !

Mais en dehors de cela, c’est une vraie réussite, avec un équilibre absolument parfait entre la rondeur de la mangue et la chaleur du Tabasco.

La sour ale fruitée et pimentée, voilà un genre que j’aimerais déguster plus souvent. Notée 3.81 (un peu dur à mon goût) sur Untappd, 84/100 sur Ratebeer.

Originale et complexe, c’est oui !

Ma note : un beau 4.25/5 pour l’audace !

 

Anne

@kukuthenut

 

PS : La bière « revanche », une IPA aux pommes et au basilic, a été brassée récemment en Pologne, où l’équipe de La Débauche s’était rendue. Une collab à épisodes, donc ! Hâte de goûter ce breuvage qui répond au doux nom de Badass Basil.