Brewdog – Abstrakt AB:20

Les Abstrakt, ce sont des petits brassins des écossais de la bière Punk, leurs grands crus en somme, toujours très travaillés et toujours vieillis en barriques.

Dernière bière de ma commande Brewdog de Noël dernier, cette Abstrakt AB:20 est restée bien tranquille dans la cave jusqu’à ce que ce que le jour idéal pour la déguster se profile. Un dimanche d’automne, juste après avoir fini la saison 2 de Stranger Things, ça nous a semblé parfait.

J’avais lu que cette bière était une réinterprétation du Tiramisu, et je m’attendais à beaucoup de sucre en bouche, et pas du tout. Certes, elle est brassée avec du café, du chocolat, de l’avoine et de la vanille, mais avant tout : c’est un barley wine à l’anglaise. (categorisé comme une American strong ale sur ratebeer, bizarre.) Donc pas un Imperial stout dessert du tout, surprise. Un pur barley wine. Deuxième surprise : le vieillissent en fût de rhum ! Explosion de rhum en bouche, notes âpres et brutes de bois mouillé à fond les ballons. Étrangement, j’y trouve des parfums qui m’évoquent également le cognac. Une rondeur lactée et huileuse à la fois en bouche, du caramel, des raisins secs, du pruneau, des noix, de la mélasse, du cola et la chaleur du rhum qui réchauffe la gorge. A 14.2% quand même, l’alcool est bien présent.

C’est bien chouette, mais attention, à partager, car ça fait bien tourner la tête. Néanmoins, beaucoup moins simple dans les arômes que ce à quoi je m’attendais, étant donné que le sucre est modéré, malgré les flaveurs de toffee, et le côté boisé bien prononcé – et honnêtement, je ne retrouve rien de tiramisu-esque. Ça me rappelle plutôt les barley en fût de rhum de Dugges. Pas mon abstrakt préférée mais diablement bien faite.


Très très réussie, encore une fois Brewdog prouve, malgré les détracteurs qui les traitent de sell-out (quoi qu’ils fassent, hélas), qu’ils savent encore brasser des breuvages fous, complexes, riches et qu’il faut apprivoiser.

Ma note : 4.25/5

 

Anne

@kukuthenut